Weehbo Bastard

Weehbo Bastard Agrandir l'image

En savoir plus

Avec un nom pareil, comme vous vous en doutez, nous n’allons pas parler musique classique et thé vert minceur. La Bastard est la distorsion « bad boy » de la gamme. Cette pédale est dédiée à ceux qui recherchent le gros son, sans les travers de la plus part des modèles high-gain sur le marché. Amis metalleux et hard-rockers, c’est ici que ça se passe!

La Weeboh Bastard adopte un boitier compacte avec les habituels contrôles de Gain et Level, une equalisation 3 bandes active et un mini toggle switch qui permet de choisir une courbe spécifique pour les médiums. A l’intérieur, c’est très très joli, avec des PCB et composants d’excellente qualité et un assemblage millimétré. Deutsche qualitat!

Petite détail qui a son importance, la pédale peut être alimentée en 9 ou 18V. Qu’est-ce que cela change? Et bien en 9V vous avez un son plus doux, un peu plus chaud. En 18V vous avez plus de headroom et une dynamique accrue. On vous laisse le choix et c’est on ne peut plus sympathique!

Une fois branchée sur le canal clair d’un Two-Rock Bloomfied (ampli typé Dumble), comment vous dire? Une Les Paul 59 sur les genoux, associée à la Bastard, vous offre un véritable « mur du son », digne d’un bulldozer, qui malgré son coté imposant se contrôle tout en finesse. Car oui cher amis, la Bastard peut non seulement vous sortir des sons que tous les metalleux et fans de distorsion massive vous envieront, mais elle est également capable de beaucoup plus, à savoir, des sons rock / hard-rock riches et complexes. En gros, vous avez une pédale extrêmement polyvalente, qui grâce à son redoutable EQ, vous permet d’accéder à un large panel de sons high-gain.

Une partie de la magie réside dans le Toggle switch qui permet de changer la correction des médiums. En effet, celui-ci associé avec le choix du voltage permet de changer drastiquement le caractère de la pédale et de choisir une orientation plus ou moins moderne. Sur la position Droite vous avez un setting résolument Old School, super pour tout ce qui est Hard 80's et autre Hard-Rock 70’s. Au milieu, la position la plus moderne, avec une EQ en V et une redoutable précision. Enfin, à Gauche, un mode plus dark, avec un bas medium plus épais, parfait pour les gros sons rock bien gras. La réactivité de l’équalisation active est un modèle du genre, la progressivité du contrôle de Gain également. Tous les réglages sont parfaitement musicaux et très bien pensés pour que malgré une réserve de gain quasi-exponentielle, vous puissiez passer au travers du mix et imposer votre son de manière naturelle.

Là où la Bastard enfonce le clou, c’est sur l’attaque et l’articulation. La plus part des pédales très high-gain ont tendance à s’écraser ou à être trop compressées quand on monte le gain, pas la Bastard. Celle-ci reste précise, avec des basses compactes et claires et des aigus parfaitement dosés. Les fréquences médiums et la parfaite interaction que l’on peut avoir avec ces dernières finissent d’achever ce tableau on ne peut plus addictif. Attendez, ce n’est pas fini! Non seulement la Weehbo Bastard est extrêmement fun à jouer de par sa fluidité, son coté massif et ses harmoniques qui fusent. Mais c’est également un modèle de silence, la pédale ayant un souffle totalement sous contrôle.

En conclusion, la Bastard ne sonne pas comme une pédale, mais comme un véritable canal d’ampli secondaire. Son coté amp-like est renforcé par un spectre sonore extrêmement dense, une dynamique au top et un sentiment d’épaisseur que l’on voit rarement. Chapeau! C’est beau!

: WEO-BASTARD

Produit En stock Internet

225,00 €

Neuf

Vos Avantages

  • sofinco Financer cet article en 3X ou 4X sans frais
  • retrait-magasinRetrait Offert en magasin
  • changer15 jours pour changer d'avis
  • Paiement sécurisé
  • picto-offertGarantie gratuite

Caractéristiques

Garantie2 ans

En savoir plus

Avec un nom pareil, comme vous vous en doutez, nous n’allons pas parler musique classique et thé vert minceur. La Bastard est la distorsion « bad boy » de la gamme. Cette pédale est dédiée à ceux qui recherchent le gros son, sans les travers de la plus part des modèles high-gain sur le marché. Amis metalleux et hard-rockers, c’est ici que ça se passe!

La Weeboh Bastard adopte un boitier compacte avec les habituels contrôles de Gain et Level, une equalisation 3 bandes active et un mini toggle switch qui permet de choisir une courbe spécifique pour les médiums. A l’intérieur, c’est très très joli, avec des PCB et composants d’excellente qualité et un assemblage millimétré. Deutsche qualitat!

Petite détail qui a son importance, la pédale peut être alimentée en 9 ou 18V. Qu’est-ce que cela change? Et bien en 9V vous avez un son plus doux, un peu plus chaud. En 18V vous avez plus de headroom et une dynamique accrue. On vous laisse le choix et c’est on ne peut plus sympathique!

Une fois branchée sur le canal clair d’un Two-Rock Bloomfied (ampli typé Dumble), comment vous dire? Une Les Paul 59 sur les genoux, associée à la Bastard, vous offre un véritable « mur du son », digne d’un bulldozer, qui malgré son coté imposant se contrôle tout en finesse. Car oui cher amis, la Bastard peut non seulement vous sortir des sons que tous les metalleux et fans de distorsion massive vous envieront, mais elle est également capable de beaucoup plus, à savoir, des sons rock / hard-rock riches et complexes. En gros, vous avez une pédale extrêmement polyvalente, qui grâce à son redoutable EQ, vous permet d’accéder à un large panel de sons high-gain.

Une partie de la magie réside dans le Toggle switch qui permet de changer la correction des médiums. En effet, celui-ci associé avec le choix du voltage permet de changer drastiquement le caractère de la pédale et de choisir une orientation plus ou moins moderne. Sur la position Droite vous avez un setting résolument Old School, super pour tout ce qui est Hard 80's et autre Hard-Rock 70’s. Au milieu, la position la plus moderne, avec une EQ en V et une redoutable précision. Enfin, à Gauche, un mode plus dark, avec un bas medium plus épais, parfait pour les gros sons rock bien gras. La réactivité de l’équalisation active est un modèle du genre, la progressivité du contrôle de Gain également. Tous les réglages sont parfaitement musicaux et très bien pensés pour que malgré une réserve de gain quasi-exponentielle, vous puissiez passer au travers du mix et imposer votre son de manière naturelle.

Là où la Bastard enfonce le clou, c’est sur l’attaque et l’articulation. La plus part des pédales très high-gain ont tendance à s’écraser ou à être trop compressées quand on monte le gain, pas la Bastard. Celle-ci reste précise, avec des basses compactes et claires et des aigus parfaitement dosés. Les fréquences médiums et la parfaite interaction que l’on peut avoir avec ces dernières finissent d’achever ce tableau on ne peut plus addictif. Attendez, ce n’est pas fini! Non seulement la Weehbo Bastard est extrêmement fun à jouer de par sa fluidité, son coté massif et ses harmoniques qui fusent. Mais c’est également un modèle de silence, la pédale ayant un souffle totalement sous contrôle.

En conclusion, la Bastard ne sonne pas comme une pédale, mais comme un véritable canal d’ampli secondaire. Son coté amp-like est renforcé par un spectre sonore extrêmement dense, une dynamique au top et un sentiment d’épaisseur que l’on voit rarement. Chapeau! C’est beau!

Avis

Ecrire un avis

Bastard

Bastard

Produits Associés